Créer une startup sans argent ni développeur

Actuellement, l’entrepreneuriat connaît un essor sans précédent. En effet, le marché ne cesse d’évoluer, ce qui ouvre de nombreuses opportunités dans différents domaines. Cependant, créer sa propre entreprise requiert souvent d’importants moyens financiers. De plus, la plupart des projets d’investissement nécessitent la conception d’une application spécifique (site internet, logiciel, etc.) pour garantir leur succès. Tous ces facteurs constituent un obstacle pour de nombreux entrepreneurs. Toutefois, il est possible de lancer et de développer votre startup sans ressources financières ni l’aide d’un développeur. Découvrez en détail comment y parvenir.

Est-il possible de créer une startup sans dépenser un sou ?

La création d’une startup nécessite un minimum de financement pour divers frais :

  • frais d’immatriculation ;
  • frais liés aux statuts et aux formalités de constitution ;
  • frais de location de bureaux ;
  • frais juridiques ;
  • équipements matériels ;
  • etc.

Il s’agit de dépenses non exhaustives et leur valeur peut augmenter en fonction de vos besoins. Toutefois, plusieurs solutions existent pour lancer votre entreprise avec un budget limité, c’est-à-dire sans endettement ni apport personnel.

  • Premièrement, la manière la plus simple de créer une startup sans trop dépenser est de réduire vos besoins. Pour cela, vous devez équilibrer les besoins humains et les besoins matériels. Cependant, cette solution n’est réalisable que dans certains domaines. Dans tous les cas, certaines dépenses sont inévitables, mais il vous appartient de bien gérer votre budget de lancement.
  • Deuxièmement, pour limiter au maximum vos dépenses, la méthode la plus efficace est de créer une landing page. Il s’agit d’une page depuis laquelle l’internaute est redirigé vers un autre site après avoir cliqué sur un lien ou une publicité. Cette page joue un rôle important dans le cadre d’une campagne marketing, car elle permet de savoir si votre produit/service présente un intérêt pour le public. Elle sert également à informer les visiteurs sur les spécificités de votre startup. Vous pouvez créer une landing page sans l’aide d’un développeur en utilisant des outils no-code comme Landen, Carrd, PageCloud, Launchaco et Ship 2.0. Ces technologies vous offrent un gain de temps considérable, puisqu’il n’est pas nécessaire d’effectuer des programmations.
  • Troisièmement, si vous souhaitez accéder à un marché de niche, vous pouvez lancer un blog afin de tester votre produit/service avec un budget limité. Cette phase de test permet de diminuer les charges et d’avoir une situation fiscale plus rentable. Vous pourrez ainsi investir et créer votre startup lorsque vous réussirez à générer un bon chiffre d’affaires.

Quelles sont les sources de financement ?

Le démarrage d’une startup a un coût. Si les moyens vous manquent, vous pouvez obtenir des financements de trois différentes façons :

  • Obtenir des financements auprès des clients : le principe est de prévendre certains produits afin de réunir le capital de départ, à condition de trouver des clients potentiels. Vous devez également encaisser un maximum de commandes que vous livrerez plus tard pour constituer un excédent en fonds de roulement.
  • Recourir au crowdfunding : il s’agit d’un financement participatif permettant de collecter les apports financiers de certains particuliers en vue de financer votre projet (avec ou sans contrepartie). Cette solution est efficace, car elle a permis à de nombreuses startups de se lancer.
  • Se tourner vers des sources de financement externes. Dans ce cas, plusieurs solutions s’offrent à vous : demander l’aide de vos amis et de vos proches, faire un prêt bancaire, obtenir une subvention ou des prêts gouvernementaux.

Comment lancer une startup sans programmeur ?

Actuellement, la technologie offre de nombreuses opportunités aux entrepreneurs :

  • création de logiciels ;
  • de jeux ;
  • d’applications ou de sites internet ;
  • vente en ligne ;
  • blog ;
  • formation en ligne ;
  • etc.

Ces divers projets ont aidé un certain nombre de personnes, mais ils nécessitent un bon niveau en matière de programmation. Or, faire appel à un développeur peut s’avérer coûteux pour les startupeurs qui se lancent pour la première fois. À cela s’ajoutent d’autres facteurs pouvant constituer des obstacles pour le projet. Heureusement, un moyen efficace et à la portée de tous existe pour surmonter ces barrières : le no-code. Cet outil de création d’applications ou de sites internet ne nécessite aucune programmation. Il suffit de glisser-déposer des « blocs de code » sur une interface visuelle en les connectant dans un ordre logique. Cette plateforme permet ainsi à l’utilisateur d’exprimer son imagination et sa créativité, sans qu’il ait à écrire une seule ligne de code.

Le no-code permet un gain de temps considérable et des économies intéressantes, ce qui est parfait pour lancer votre startup avec un budget limité. Il vous suffit d’avoir une vision claire de votre objectif, de prendre le temps de vous familiariser avec la plateforme de développement et de persévérer pour atteindre les résultats que vous vous êtes fixés.

Quel outil no-code faut-il utiliser ?

Adalo : un outil no code de création d’applications mobiles

Plusieurs plateformes de développement de no-code existent sur le web. Certaines d’entre elles proposent également des modèles prédéfinis (templates), ce qui permet de gagner du temps. Voici les cinq meilleurs outils pour créer un site internet ou une application sans avoir recours à des programmations : Adalo, Bubble, Webflow, Glide et Zapier.

  • Adalo permet de créer facilement des applications grâce à la fonction « glisser-déposer ». Vous pouvez également ajouter des interactions et gérer la base de données sans coder.
  • Bubble développe des sites internet et des applications mobiles. Grâce à cette plateforme, vous pouvez créer et tester rapidement votre idée grâce à son système « drag and drop ». Elle peut également héberger les applications, gérer l’infrastructure technique et intégrer des services pratiques.
  • Webflow est une plateforme s’adressant particulièrement aux webdesigners. En effet, elle offre un contrôle total du design et intègre plusieurs fonctionnalités comme la personnalisation des styles, des couleurs, des polices, des formats, etc. Elle propose également plus de 150 templates répondant à tous les goûts.
  • Glide est une plateforme développée par RCI Mobility. Elle développe les app web sans coder, le tout à partir d’une feuille Google Sheets. Le seul inconvénient : les fonctionnalités et les possibilités de personnalisation sont limitées.
  • Zapier désigne un service web permettant de connecter les applications afin d’automatiser des tâches répétitives et chronophages. Pour cela, les programmes doivent posséder des APIs comme Dropbox ou Gmail.

Maintenant que vous connaissez tous les éléments clés pour garantir la réussite de votre startup, n’attendez plus et lancez votre business ! Si vous souhaitez maîtriser l’un des outils cités précédemment, il vous suffit de nous contacter pour que nous vous proposions des tutoriels détaillés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *